4 restos incontournables aux Îles-de-la-Madeleine 90

Lors de notre séjour aux Îles-de-la-Madeleine, nous avons visité certaines des meilleures tables de l’endroit et, sans grandes surprises, nos papilles n’ont jamais été déçues.

Chaque lieu, au-delà de la bouffe, nous a fait rencontrer des gens formidables aux histoires les plus intéressantes les unes que les autres.

Transparence oblige, dans notre cas, nous avons été reçus par les restaurateurs et nous n’avons pas payé pour nos repas. Pour le voyageur « régulier », sachez que les restaurants sur place ne sont pas des plus abordables. Les prix ne sont pas nécessairement déraisonnables mais attendez-vous à payer, pour deux personnes, environ de 60$ à 70$ pour un repas plutôt simple de hamburger style bistro avec deux bières locales.

Voici donc notre appréciation des endroits que nous avons expérimentés pour vous:

Les Pas Perdus (Cap-Aux-Meules)

L’endroit, d’abord connu pour sa salle de spectacle, offre un menu diversifié et abordable dans une ambiance simple, décontractée et sans prétention.

Leur poutine est tellement bonne que nous l’avons commandé comme entrée à deux reprises. La sauce est à se rouler par terre, les frites maison sont cuites à point et le fromage Pied-de-Vent fait toute la différence! Peut-être encore et encore une simple poutine, mais quelle poutine!

J’ai opté ensuite pour un classique des classiques: des moules à la crème qui furent à la hauteur de mes attentes. Isabelle, de son côté, a choisi la gigantesque portion de côtes levées. Verdict: bonnes, mais, à son avis, elles manquaient un peu de cuisson pour être vraiment bien savoureuses.

Zachary, de son côté, à choisi un bon vieux hamburger au fromage dans le menu pour enfants. Tout nous laisse croire qu’il a bien aimé puisque son assiette était vide, voir presque propre, après son repas…

Bistro du Capitaine (Havre-aux-Maisons)

Le Bistro du Capitaine se trouve directement sur la mer à proximité d’un quai où il y a plusieurs bateaux de pêche. Cela doit être vraiment unique d’y manger en pleine saison de pêche!

L’endroit est très accueillant et la décoration typique ajoute une touche spéciale à l’ensemble.

Nous avons eu la chance de discuter avec Sylvie, la propriétaire du restaurant. Originaire de la Montérégie, elle a tout quitté et elle est déménagée aux Îles pour y ouvrir son restaurant. Difficile de ne pas être interpellé par son histoire qui, bien que différente, a une ressemblance avec la nôtre: tout vendre et réaliser son rêve!

On nous a servi une assiette « spéciale » découverte question de pouvoir gouter aux spécialités de l’endroit soit: la poutine au sanglier, la poutine au homard et leurs légendaires fish’n chips maison.

Zachary s’est délecté de la poutine au sanglier, tellement que nous avons, Isabelle et moi, eu à peine le temps d’y gouter. La poutine au homard est bonne mais, étant un fou du homard, je trouve toujours que les « trucs » au homard manquent cruellement de homard! lollll 😉

Pour les fish’n chips, ils sont tout simplement délicieux. Entendons-nous, ce n’est pas un repas santé mais ils sont croustillants et bien gras sans être huileux. Ils ne tombent pas sur le coeur pour dire plus simplement. À essayer!

Nous avons tellement aimé notre expérience que nous y sommes retournés pour déjeuner, à nos frais cette fois-ci, et, encore là, c’était excellent.

Au menu de notre prochaine visite: leur club sandwich au homard.

Bistro Café d’Chez Nous (Cap-Aux-Meules)

Ce bistro chaleureux a été notre camp de base pendant nos trois semaines aux Îles-de-la-Madeleine.

Étant un amoureux du café et de l’ambiance de ce type d’endroit, je n’ai pas été déçu.

Comme vous le savez déjà (on vous le mentionnait dans un article précédent), nous avons été invités aux Îles par l’initiative #tripauxiles. La tenancière des lieux a accepté de nous recevoir à une seule condition: avoir la chance de s’asseoir avec vous pour parler de notre folle aventure car, elle et son mari, on aussi des envies de liberté. Inutile de vous dire que les conversations furent animées, passionnantes et profondes!

Ce café bistro organise des soirées thématiques comme la soirée où des Madelinots se pointent au café muni de leurs instruments et se regroupent autour d’un bon pichet de bière pour jouer de la musique traditionnelle. Le moment est agréable et à vivre une fois dans sa vie. Vous pouvez en avoir un aperçu dans cette vidéo que nous avons réalisé pour l’occasion.

Personnellement, au cours des derniers mois, j’ai beaucoup changé mes habitudes alimentaires et je me suis laissé séduire par le burger au tofu, un met végétarien plein de saveurs. Isabelle a totalement assumé son côté carnivore en dégustant, en 3 bouchées gigantesques, le hamburger de porc effiloché. Fait à noter, les frites sont absolument sublimes. De bonnes veilles frites du commerce mais, cherchez à savoir, elles sont croustillantes à souhait. Un plaisir coupable, vraiment!

Nous avons terminé le tout avec l’un des nombreux desserts faits maison. Le gâteau aux carottes, d’une simplicité étonnante (un morceau de gâteau avec un gros « sploush » de crémage de fromage à la crème) est décadent!

Zachary a opté pour un classique sandwich au fromage grillé qui fait toujours le bonheur des enfants. Pas le temps de manger, il avait trop envie de jouer dans la section réservée aux enfants qui offre des jouets en tous genres.

Bon à savoir, on y vit au rythme des Îles. Si vous avez comme un objectif un service rapide, je ne vous conseille pas l’endroit. Si vous voulez vivre une expérience, prendre le temps de prendre le temps et de profiter du moment, vous sortirez du lieu avec un sourire aux lèvres c’est promis!

Café de la Grave (Havre-Aubert)

De tous les lieux que nous avons visités, c’est sans doute le Café de la Grave qui avait une « commande » à remplir puisque nous avions déjà entendu parler de l’endroit et nous avions, comme on dit, des attentes envers ce restaurant à la réputation déjà bien établie.

Mission réussie puisque ce fut une soirée totalement magique. Premièrement, juste l’emplacement du restaurant, dans le secteur historique de La Grave à Havre-Aubert fait opérer la magie. En arrivant dans le secteur, vous vous plongerez facilement dans le temps ou les lieux débordais de pêcheurs et marchands divers.

À nouveau, le décor typique ajoute à l’expérience. Ancien magasin général, on ressent encore l’esprit des lieux quand on y entre.

Ils organisent régulièrement des vernissages et des expositions. Ainsi, entre notre première et seconde visite, les toiles exposées avaient été changées et laissaient ainsi place à une ambiance différente.

On a débuté notre repas par une onctueuse stout brassée exclusivement pour le restaurant par la micro-brasserie À l’abri de la tempête. La Grave du Café saura sustenter l’amateur de stout en vous. Cette bière, aux saveurs de café et de chocolat, est somme toute plutôt douce et se veut une belle introduction aux saveurs des bières noires.

La tartiflette de loup-marin et fromage Pied-de-Vent est gourmande. À éviter si vous surveillez votre taux de cholestérol! 😉 Les linguinis carbonara aux pétoncles fumés du Fumoir d’antan sont excellents. Idem pour les saucisses de sanglier que Isabelle a englouti avec bonheur.

Attention: les portions sont généreuses et les desserts sont dangereusement addictifs. Après tout, comment ne pas se laisser tenter par le dessert du jour sous la fameuse et mystérieuse « cloche »?

À vous maintenant de vous laisser tenter lors de votre prochain passage aux Îles-de-la-Madeleine. N’oubliez pas de saluer pour nous les proprios des différents restaurants mentionnés dans cet article. Vous le constaterez, ce sont tous des gens très sympathiques et amoureux de leur cuisine.

Theme developed by TouchSize - Premium WordPress Themes and Websites