Un nouveau regard sur Québec 78

Pour un Canadien né au Québec, la ville de Québec peut devenir banale. Elle est certes impressionnante à la première visite mais ensuite, elle n’a plus toujours le même effet.

Ce n’est pas par manque d’intérêt, mais, comme pour l’amour, vient un temps où les papillons ne sont plus au rendez-vous. Il faut alors y mettre un peu du sien et tenter de porter un regard neuf sur la relation. Voilà le défi que nous nous sommes lancé lors de notre dernier séjour de camping dans le berceau de l’Amérique.

Camping Juneau et Chalets

Pour toute la durée de notre séjour, nous avons stationné notre VR au Camping Juneau et Chalets situé à Saint-Augustin-de-Desmaures soit à environ 15 minutes du centre-ville de Québec.

Les installations répondent aux besoins de la très grande majorité des caravaniers et fonctionnent très bien. La pression d’eau est excellente et l’électricité est sans faille. Le parc et les jeux pour enfants sont un peu vieillots, mais font encore bien le travail pour lequel ils sont destinés. Il est également possible d’emprunter très facilement différents jeux à l’accueil.

Il n’y a pas de piscine et, bien que le camping est situé à proximité du Lac Saint-Augustin, ce dernier ne semble pas accessible à la baignade. Par contre, si vous avez une embarcation, une rampe de mise à l’eau est disponible. Vous pouvez également louer un pédalo, un canot ou encore un kayak. Des vélos sont également disponibles en location.

La connexion Internet est excellente et est offerte gratuitement pour 2 appareils.

Sa proximité avec la ville est sans doute l’avantage principal de ce camping qui est d’ailleurs desservi par le réseau public de transport.

Pour un Canadien né au Québec, la ville de Québec peut devenir banale. […] Ce n’est pas par manque d’intérêt, mais, comme pour l’amour, vient un temps où les papillons ne sont plus au rendez-vous. Il faut alors y mettre un peu du sien et tenter de porter un regard neuf sur la relation.

Rencontre avec l’histoire

Comment redécouvrir une ville dont vous pensez déjà – presque – tout connaître? Comment retomber en amour? Laissez là vous surprendre et redécouvrez là à travers un regard différent.

Alors que nous avions l’habitude de prendre la voiture pour visiter la ville et nous rendre à nos diverses activités, nous avons privilégié, cette fois-ci, la marche. Nous nous sommes laissés tenter par des petites rues et ruelles que nous aurions normalement évitées.

C’est de cette façon que nous avons découvert le quartier Saint-Jean-Baptiste et la rue Saint-Jean, rue commerçante du secteur. Faites plaisir à votre curiosité et osez pénétrer dans les différentes boutiques dont certaines sauront vous surprendre. Citons, en exemple, la Librairie Saint-Jean-Baptiste, qui regorge de livres neufs et usagés. Une caverne d’Ali Baba pour l’amateur de lecteur en vous.

En marchant vers l’est, vous croiserez la porte Saint-Jean, une ouverture dans les fortifications de la ville. Lorsque vous franchissez cet arc de pierres centenaires, vous pouvez facilement vous remettre dans le contexte de l’époque ou ces murs représentaient la protection ultime contre l’ennemi.

Si vous tournez à votre droite au bout de la rue et prolonger légèrement votre marche, vous tomberez sur l’Hôtel de Ville de Québec et, un peu plus loin, vous arriverez aux pieds du légendaire Château Frontenac, l’hôtel le plus photographié au monde et pour cause. L’imposant bâtiment est non seulement l’icône de la ville, il représente également tout le savoir-faire et l’histoire de ce qui fut jadis une colonie fort convoitée.

À proximité, le funiculaire de Québec vous fera descendre les 59 mètres séparant la haute de la basse ville pour vous retrouver dans un décor enchanteur, un joyeux mixte entre ce que l’industrie touristique à de mieux et de pire à vous offrir. Entre les boutiques de souvenirs kitchs et les restaurants souvent trop chers et surfaits, c’est l’ambiance générale du quartier Petit Champlain qui saura vous séduire au premier coup d’oeil et à la première bouffée d’air. Vous marcherez dans des rues ayant été foulées par des hommes bien des siècles avant vous. Voilà l’essentiel de cette visite dans ce secteur de la ville: vous permettre une rencontre avec l’histoire. Je crois qu’il est essentiel de connaître notre histoire pour mieux forger notre futur et, en sillonnant les ruelles de l’endroit, vous aurez un contact direct avec cette histoire qui la mienne et, fort probablement, la vôtre.

Garde-à-vous!

Si vous êtes passionné d’histoire, il ne faut pas manquer la visite de la Citadelle de Québec, une forteresse située sur le cap Diamant, adjacente aux plaines d’Abraham et construite dès 1690. Elle est d’ailleurs une partie intégrante des fortifications de la vieille ville.

La visite guidée de 60 minutes est intéressante et instructive. Les guides nous expliquent de façon concise l’histoire et l’utilité de cette imposante forteresse.

La vue sur la Ville de Québec y est également spectaculaire.

31e étage

Si vous souhaitez profiter d’un point de vue en hauteur, pourquoi ne pas visiter l’Observatoire de la Capitale qui vous amène au sommet de l’édifice Marie-Guyart et d’ou vous pourrez contempler, à 360 degrés, tous les secteurs de la ville.

Une envolée spectaculaire

Quelques jours plus tard, nous nous sommes rendus dans le secteur de Beaupré à environ 45 minutes de Québec pour visiter le Canyon Ste-Anne.

Nouveau cette année, le Air Canyon est une tyrolienne qui vous tire à 90 mètres au-dessus du gouffre forgé par la rivière Sainte-Anne-du-Nord et qui vous ramène à votre point de départ à 50 km/h. Bien que votre envolée soit de courte durée, l’attraction vaut le détour et vous faire voir ce site enchanteur d’un angle tout à fait unique. Ce n’est pas pour rien que le lieu a été décerné Expérience Canadienne Distinctive.

Après avoir eu droit à ce tour d’horizon haut en émotions fortes, vous poursuivrez votre visite du site en franchissant les 3 ponts suspendus qui se trouvent tout au long du parcours qui lui, vous emmène, pas à pas, au fond du canyon. Voilà la simple, mais magnifique beauté des forces de la nature.

Sur le chemin du retour, profitez-en pour faire un arrêt à une autre chute célèbre de la région de Québec: la chute Montmorency. Pour les braves, vous pourrez même vous approcher tout près pour « l’affronter » comme il se doit.

Ce séjour dans la Capitale nationale du Québec nous a fait retombé en amour avec Québec, son architecture, ses habitants et son histoire. Lors de votre prochaine visite, permettez-vous de visiter la ville sous un angle différent. Peut-être découvrirez-vous, vous aussi, une petite ruelle, un recoin, un trésor caché qui était pourtant toujours là, mais que vous n’avez jamais remarqué, probablement trop occupé à vous dépêcher de vous rendre à votre prochaine destination! 😉

Theme developed by TouchSize - Premium WordPress Themes and Websites