Bye bye boss… Bye bye maison! 92

Ouf! 😯 C’est beaucoup d’émotions, de stress, de joie et de peine que nous avons vécu depuis les 6 dernières semaines (mai à juin 2017). Laissez-moi vous raconter!

Tout a débuté lorsque nous avons reçu, le 8 mai 2017, une offre d’achat pour notre maison. Ça nous a mis sur le gros nerf pendant 3 jours. Je vous mets en contexte… C’est la veille que nous avons su que nous allions avoir, le lendemain, une offre d’achat sur la maison. Je peux vous dire que la journée a été longue! Le soir venu, on a reçu l’agent de nos acheteurs potentiels qui nous fait une offre décevante. Ridicule dirait Pascal!

Nous avons fait une contre-offre et eux ont fait de même. Après ce processus de négociation que je déteste, nous étions à 3500$ du bonheur et, après une bonne heure de réflexion (et de braillage pour moi!), nous avons accepté leur offre. Ensuite, ce fut un 15 jours trop long à notre goût avant d’obtenir leur approbation de financement. C’est au 15e et dernier jour que nous avons reçu un document stipulant que le financement était accepté. Vous vous en doutez bien, la madame pleurait encore…

Dans la même soirée, nous avons envoyé la demande de financement pour notre véhicule récréatif et c’est 3 jours plus tard que nous avons reçu l’approbation finale. C’est Pascal qui a géré ce dossier alors qu’il était pour quelques jours à Québec dans le cadre d’un mandat professionnel. Il m’a contacté le vendredi après-midi pour me dire que tout était OK et que nous allions prendre possession de notre future maison sur roues la semaine suivante. C’est donc par texto que j’ai apprisse que tout était parfait et que nous allions enfin pouvoir réaliser notre rêve.

C’est là, étrangement, que le plus dur a débuté puisque j’ai dû, pendant toute une semaine, garder le secret. Pourquoi? Je devais attendre que nous prenions officiellement possession de notre VR avant d’aviser mon employeur que je quittais mon emploi. Cet aspect était difficile pour moi car j’avais vraiment hâte de partager ma joie et de leur annoncer le plus tôt possible que je partais pour qu’ils aient la chance de trouver un remplaçant pour mon poste. Cependant, Pascal trouvait plus intelligent de s’assurer d’avoir le VR avant de faire l’annonce. Il s’imagine toujours le pire!

C’est le vendredi 2 juin que nous avons pris possession notre VR chez notre concessionnaire. Encore ouf! 😯 Plus de 90 minutes à se faire expliquer le fonctionnement de la roulotte par quelqu’un qui n’avait pas trop l’air de savoir comment ça fonctionnait. Entre vous et moi, ce fut long et pénible! D’ailleurs, je pourrais vous parler longtemps de notre expérience d’achat qui, loin d’être catastrophique, ne fut pas non plus tout à fait plaisante. Disons que l’industrie du VR est un gros Far West et que nous ne sommes pas (ou pas suffisamment) cowboys!

Ensuite, nous avons déplacé notre nouvelle acquisition et nous avons du la stationner dans notre entrée de cour pour la première fois. La rue où nous habitions n’étant pas bien large, ce fut tout un défi de réussir à reculer cet engin de 37 pieds mais, grâce aux bons conseils d’un voisin, Pascal a été capable d’y parvenir en moins de 45 minutes. Étrangement, le gros problème a été maudit système de « auto-level » qui ne voulait pas fonctionner car nous n’étions pas sur un terrain parfaitement droit. À quoi bon un « auto-level » si vous devez être sur du plat pour que ça fonctionne! Bref, après 3 heures à se faire ch***… oui oui, se faire ch****!!! 😡 😡 😡 (c’est tout à fait à propos ici), on a décidé que c’était comme ça qu’elle serait, parfaitement droite ou non.

Ensuite, nous avons pris les mesures de tous les tiroirs et des armoires pour aller faire des folies chez IKEA question d’acheter le plus de bacs possible pour que les choses ne bougent pas lors de nos déplacements. Nous avions aussi besoin de literie pour notre chambre et celle de Zachary car celle que nous avions déjà était trop grande et, je le confesse, c’est toujours plaisant d’acheter du neuf pour décorer et mettre à notre goût une nouvelle maison. Nous avons laissé Zachary choisir la décoration de sa chambre. J’ai été soulagée de voir que ses choix n’étaient pas trop éclectiques.

C’est le lundi 5 juin que j’ai eu le bonheur 😀 d’annoncer mon départ à mon employeur. J’étais tellement stressée d’en faire l’annonce pour finalement me rendre compte que tout le monde le savait déjà mais que personne n’en parlait. Il ne manquait que la date officielle à leurs informations! Je fus soulagée et un peu fâchée aussi car ça m’aurait enlevé un stress énorme de savoir que tout le monde savait. C’est donc le jeudi 23 juin 2017 que je rentrais pour la toute dernière fois au travail, dire au revoir à mes collègues et vider mon bureau.

Nous avons eu à peine 16 heures pour déménager dans notre fifth wheel puisque, le lendemain matin, 24 juin 2017, ce sont les déménageurs qui étaient prévus pour venir chercher tous nous meubles que Pascal a vendus à un de ses clients de longue date qui en avait besoin pour meubler quelques-uns de ses appartements qu’il offre en location. Heureusement que Pascal a insisté pour que nous transférions un peu, tous les soirs précédents, des choses de la maison à la fifth wheel.

C’est depuis le 24 juin que nous dormons dans notre nouvelle maison et je peux vous dire que nous n’avons jamais aussi bien dormi. Jusqu’à maintenant la cohabitation va très bien et j’aurais la chance de vous en parler plus en détail dans mon prochain article qui parlera de nos premières semaines en tant que famille nomade.

Theme developed by TouchSize - Premium WordPress Themes and Websites